« Banda Larga »

13.99

Catégorie :

Description

Sortie le 23 avril 2013
(Sortie digitale le 24 avril 2013)

«Le 10 janvier 2003 nous nous sommes rencontrés sur une scène à Grottazzolina grâce à l’invitation de notre ami commun Roberto Piermartire et naissait ainsi MUSICA NUDA.

Depuis cette nuit froide, durant laquelle, pour la première fois nos six cordes vibrèrent ensemble, se sont écoulées 10 années de travail, de passions, de fatigue et d’amusement. 10 années de succession très beaux moments et d’expériences que nous n’aurions jamais imaginé pouvoir vivre. Au cours de ces 10 années, nous avons enregistré six disques, un DVD, obtenu de nombreuses reconnaissances mais surtout pu faire voyager notre idée de la musique en Italie, France et de nombreux pays du monde grâce à des centaines de concerts partagés avec ceux qui avaient l’envie de nous écouter.

Avec ce nouvel album, nous souhaitons fêter avec vous cette première décennie et, à cette occasion, nous avons décidé de nous mettre sur notre trente et un, de nous parer pour fêter Musica Nuda. Il s’agit là sans aucun doute d’un album différent et on pourrait se dire « Où est, dans ce disque, la Musique Nue ? ».

MUSICA NUDA est toujours bien là, même si cette nudité se cache derrière notre parure de fête. Elle reste
présente dans l’approche de notre musique, sa sincérité, son style à contre courant. Aujourd’hui, produire un disque comme celui-ci fut, en tous aspects (artistique, économique, délai), un véritable tour de force et nous espérons qu’il sera perçu également comme un message de confiance et d’espoir, parce que nonobstant cette période sombre nous avons et aurons toujours besoin de la musique et si les musiciens ne sont pas les premiers à y croire et à être les acteurs et témoins de cette nécessité, qui devrait le faire ?

Nous espérons que ces chansons vous émouvront comme elles nous ont émues, nous les avons choisies guidés par notre sentiment de liberté et, comme par le passé, en suivant notre instinct, seule boussole de notre parcours. Ces chansons ont été rhabillées par l’oreille attentive du «couturier arrangeur» Daniele Di Gregorio qui a pris le soin de maintenir l’axe central de la voix et de la contrebasse. Cette rencontre/confrontation avec Daniele fut une expérience enrichissante tant artistiquement qu’humainement, expérience que nous espérons pouvoir prolonger à la scène quand cela sera possible. Bonne écoute »