Julien Daïan Quintet & Dj Borz « Behind The Reef »

13.99

Julien Daïan Quintet & Dj Borz

Catégorie :

Description

Sortie le 26 mars 2013
(Sortie digitale le 25 mars 2012)

C’est en 2005 que Julien Daïan fonde son quintet regroupant une bande de copains sympathiques au look de cancres (mais méfiez-vous des cancres, ils sont souvent les plus créatifs) pour proposer un jazz résolument moderne et métissé qui refuse de s’enfermer dans un seul genre musical : un meltin’pot new-yorkais à la française en quelque sorte !

La source de cette création se résume en un mot : le plaisir. Celui de jouer ensemble et, à l’instar de ce qu’il fut dans les années 30’ et 40’, de ramener le Jazz vers un auditoire en demande d’une musique qui donne envie de se libérer, de voyager, de danser.
Il se dégage de la musique de Julien Daïan et de ses compères un amour évident de la vie, une spontanéité remarquable et surtout, un dynamisme généreux et communicatif.
Ensemble ils créent une sorte de meltin’ jazz comme ils aiment à le définir.
Compositeur, saxophoniste et multi-instrumentiste, Julien Daïan démarre seul l’apprentissage de la musique, puis intègre la classe de Jazz du Conservatoire de Paris IX, dirigée par Emil Spanyi. C’est là qu’il rencontre les futurs membres du quintet, tous des élèves un peu rebelles, turbulents et en marge des normes académiques.

Boris Jeanne alias Dj Borz, avec lequel Julien Daïan avait déjà développé un premier projet de musique électronique « Erneste», rejoint rapidement le JDQ et lui donne l’opportunité de parfaire ce mélange musical et d’affirmer sa singularité grâce à l’apport de ses sampleurs, platines et effets.

S’il puise son inspiration au coeur du jazz hard bop new-yorkais des années 60, il n’en demeure pas moins un artiste éclectique, curieux de marier son univers avec d’autres musiques aussi diverses soient-elles. Avec l’apport et la personnalité de chacun des musiciens du groupe [Aristide Goncalves /Trompette, Thomas Cassis /Piano, Tommaso Montagnani /Contrebasse et Octave Ducasse /Batterie], Julien Daïan parvient pleinement à réaliser et faire aboutir sa philosophie musicale du meltin’jazz, faisant ainsi du JDQ un vrai groupe soudé dans toutes les étapes de la création.

«French Paradox», album autoproduit et publié en 2010 rencontre un vrai succès auprès de la critique et donne à Julien Daïan une première visibilité tant auprès d’un public jeune, toujours grandissant, qu’auprès des professionnels et institutionnels de la musique.
Depuis 2009, Julien Daïan est l’invité de nombreux festivals de Jazz en France et à l’étranger, il investit la plupart des scènes parisiennes (Le Divan du Monde, Le Sunset, l’Opus Café, l’Entrepôt, le Duc des Lombards etc…). Il collabore également en tant que compositeur avec diverses agences publicitaires et évènementielles. Il réalise plusieurs créations musicales pour des soirées/tournées de promotion pour des marques, participe à l’écriture de musique de courts-métrages, compose des illustrations sonores pour des expositions (Palais de Tokyo, Hype Gallery) et des musiques de publicités pour Nespresso, l’Oréal, SFR, Renault, ou encore Orange.
En Juin 2011, il croise le chemin de Bonsaï Music qui décide de le signer et de produire son nouvel album, «Behind The Reef», avec l’aide de Lilian Goldstein, responsable des musiques actuelles au sein de l’action culturelle de la Sacem, qui lui permet de bénéficier d’un plan d’accompagnement de carrière. « Behind The Reef » sera publié le 26 mars 2013.
Le répertoire de «Behind The Reef» est à l’image de Julien Daïan et des membres du quintet : éclectique et soucieux de marier leur univers à d’autres sources musicales. On y retrouve majoritairement des compositions originales, ponctuées de reprises allant de Blood Sweat & Tears (Spinning Wheel) aux Red Hot Chilli Pepers (Under The Bridge) en passant par Suzanne Vega (Tom’s Diner).
Sur ce nouvel album, des artistes de qualité aux univers différents sont venus prêter leurs voix aux compositions. On croisera ainsi David Linx et sa voix de velours sur une chanson originale de Julien Daïan (The Melody You Say Was Wrong), la très talentueuse Maureen Angot et sa voix si soul sur des reprises de Blood Sweat & Tears et Suzanne Vega ou le rappeur américain Tejan Karefa sur le titre American Dream part 2, venant ainsi compléter ce quintet de jeunes musiciens talentueux et célébrant ensemble le mariage de ce jeune jazz moderne aux musiques actuelles.
Le JDQ et Dj Borz présenteront sur scène leur nouvel opus «Behind The Reef», le 2 avril 2013 au New Morning de Paris ainsi qu’à Coutances à l’occasion du Festival Jazz Sous Les Pommiers, le 10 mai 2013. Deux premiers concerts au cours desquels il leur sera donné la possibilité de présenter à leur public leur philosophie d’un live décomplexé et sincère, énergique et communicatif.
Oui, «Behind The Reef», le nouvel album de Julien Daïan et de son collectif est un album à la fois exigeant et jouissif, sincère et festif.